Universiteit Leiden

nl en

PhD Defence

Etude d'une langue des signes émergente de Côte d'Ivoire: l'exemple de la Langue des Signes de Bouakako (LaSiBo)

Date
23 November 2016
Time
Address
Academy Building
Rapenburg 73
2311 GJ Leiden

Supervisor

  • Prof. M.P.G.M. Mous

Abstract

Cette thèse fait la description de la Langue des Signes de Bouakako (LaSiBo), qui a émergée dans une communauté entendante. C’est une langue jeune, 48 ans environ, qui s’est construite par le contact entre les personnes sourdes ainsi qu’avec les membres de la communauté entendante pour les besoins de communications. Cette étude décrit des aspects de la LaSiBo à savoir les caractéristiques formelles et la variation interpersonnelle dans l’utilisation des signes; les domaines sémantiques tels que l’expression de la parenté, des couleurs, le système numéral et monétaire ainsi que l’expression du temps. La taille de la communauté, l’âge de la langue, l’influence de la langue parlée et l’absence de l’usage dans l’éducation sont autant de facteurs qui interviennent dans la formation de la LaSiBo. Les comparaisons systématiques des quatre domaines sémantiques ont été faites avec ceux de l’AdaSL décrit par Nyst (2007). Les résultats de ces comparaisons nous permettent de dire que l’âge peut affecter le développement des lexiques des langues des signes. Les similarités constatées des comparaisons faites de la LaSiBo avec d’autres langues des signes qui sont différentes les unes des autres peuvent résulter du fait qu’elles partagent une modalité de communication qui est visuo-gestuelle. De même, des similarités et différences ont également été observées entre des langues qui se côtoient (LaSiBo et Dida) mais qui ont différents canaux de réalisations, respectivement visuo-gestuel et audio-oral.

Attend

PhD defences are free; you do not have to register.

PhD dissertations

PhD dissertations by Leiden PhD students are available digitally after the defence through the Leiden Repository, that offers free access to these PhD dissertations. Please note that in some cases a dissertation may be under embargo temporarily and access to its full-text version will only be granted later.

Press contact

Inès van Arkel, Scientific Communications Adviser, Leiden University
i.van.arkel@bb.leidenuniv.nl
+31 71 527 3282